Ce n’est jamais normal d’avoir mal

endo

C’est important de le dire, de le répéter, de le marteler : NON ce n’est pas normal d’avoir mal, NON même si c’est « peut-être rien » on ne se tait pas. Sacrebleu !

Me voilà donc partie, ordonnances en poche, pour mes prochains examens. Les premiers « sérieux » en plus, disons plus poussés que le bilan hormonal. On commence les réjouissances avec l’hysterosalpingographie, un examen permettant d’évaluer la perméabilité des trompes qui se déroule comme suit :

  • d’abord on passe une radio pour voir les trompes « a jeun »
  • ensuite un médecin injecte un produit de contraste dans la cavité utérine à l’aide d’une fine canule à embout « tulipe » (dit comme ça on a presque envie d’en avoir chez soi)
  • 2ème radio tout de suite après dans différentes positions pour voir comment évolue le produit, ne pas respirer à ce moment là (gardez cette consigne en tête pour la suite)
  • 30min plus tard dernière radio pour vérifier l’écoulement dans les trompes

Ce jour là ma mère m’avait accompagnée au centre de radiologie. Ma mère et moi ne sommes pas très proches, disons souvent en froid, alors quand elle demande à venir avec moi dans la salle d’examen je lève les yeux au ciel en soupirant que je suis une adulte. Et de toute façon une salle de radiologie c’est pas un hall de gare non plus. En revanche quand le contraste est envoyé comment vous dire….. j’ai pleuré pour que la gentille dame qui à présent n’était plus personne d’autre que « la connasse en blouse » aille chercher ma mère. La douleur est certes fugace (et pourrait passer plus vite SI ON AVAIT LE DROIT DE RESPIRER !!!) mais elle est… intense. Heureusement que tout de suite après la radiologue a incliné la table pour que je ne m’évanouisse pas (et après elle est allée chercher ma mère, brave femme). Quand j’ai parlé de cette expérience à une amie qui a dû subir ce même examen, c’est tout naturellement qu’elle me demande « ah bon ? On m’avait prévenu de prendre un spasfon avant alors pour moi c’était nickel ». SUPER MERCI POUR LE RECONFORT J VAIS TE FRAPPER UN GRAND COUP DANS L’BIDE J ESPERE QU’IL TE RESTE DES MEDOCS DANS LA BOITE.

« Ah bah non, ça aurait été bien effectivement ».

Quoi qu’il en soit, RAS dans les trompes, elles sont bien perméables quoi que la gauche a un écoulement plus lent mais rien de bien grave.

En avant Guingamps pour l’IRM pelvienne. Bon là c’est carrément pas pour les timides :

  • Produit de contraste dans une seringue d’un diamètre de type « ça passera jamais » à s’insérer comme une grande dans le vagin
  • IDEM de l’autre côté

Magie de la nature, tout ce liquide entre. Loi de la gravité, tout ce liquide veut sortir.

Un bon moment en perspective. Surtout que le centre d’imagerie ne se foule pas pour laisser à disposition des serviettes hygiéniques, heureusement que j’étais venue armée.

40min plus tard le verdict tombe, j’ai bien de l’endométriose. Endométriose rectale, lésions profondes et nodule balèze sur le rectum.

Ah ouais. Bon bah quand je le disais que j’avais mal…

4 réflexions sur “Ce n’est jamais normal d’avoir mal

  1. Ah ah ! « Magie de la nature, tout ce liquide entre. » Je me suis fait EXACTEMENT la même réflexion ! ^^ Et la suivante aussi. ^^
    Pas cool par contre pour l’endométriose (la mienne est minime). 😦
    Bisou et courage pour la tournée des examens.

    J'aime

  2. Non mais c’est dingue ce moment de solitude dans la cabine quand l’infirmière te laisse seule face aux seringues !!! Heureusement que j’en avais passée une dans l’adolescence et que cette fois j’étais psychologiquement prête !!!

    J'aime

  3. pareil pour l’hystérosalpingographie, personne ne m’avait rien dit, et bien c’était bien douloureux. A la fin j’ai craqué et j’ai bien chialé (plus à cause de l’environnement et du stress que de la douleur)… même si cet examen est censé être minime, ils devraient tout de même mieux nous préparer !

    J'aime

    • C’est vrai tu as raison, l’environnement n’est vraiment pas propice à la détente pendant l’examen. Je me souviens quand le medecin est entré, il etait immense ! Quand il a mis le tablier obligatoire pour la radio (le truc pour les ondes) la je me suis dit « ok le gars est un boucher je vais mourir »!!!!
      C’est dommage de devoir la plupart du temps compter uniquement sur notre communauté ou les forums pour avoir des infos sur tout ce qui nous attend.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s