L’enfer, les autres, tout ça…

dawson.PNG

Je voulais attendre un peu avant de faire cet article, qui doit être je pense l’incontournable des blogs de PMettes !! Je suis tombée sur une nouvelle annonce de grossesse sur Facebook hier et j’ai cru exploser. Mais faut avouer qu’on a quand même un bon gros karma de merde. Sans déconner depuis que Le Mec et moi essayons d’avoir un bébé, notre vie et surtout MA vie, c’est Dawson. C’est tellement GROS que même les scénaristes des Feux de l’Amour ont pas osé.

Au tout début de la PMA, c’était les bébés que je ne pouvais pas voir. C’est passé assez vite, disons que maintenant je les regarde tendrement et j’effraie leurs parents j’imagine. Non je suis vite passé à l’ennemi #1 : la femme enceinte. Cette connasse.

Voici donc le décompte de toutes les femmes fertiles autour de moi (non mais sans déconner y’en a tellement que je ne sais pas si je le fais par ordre chronologique ou par thématique) :

  • La famille :

Ma belle-sœur (sœur du Mec) était déjà maman d’une petite fille quand j’ai eu la joie d’associer ma vie à celle du Mec (il lit ce blog chuuuut). On venait d’apprendre mon infertilité quand elle nous a annoncé sa grossesse. J’adoooore, vraiment, j’aime ce petit bout de chou qui aura 3 ans en Novembre mais les repas en famille depuis… Comment dire… A Noël il y a toujours un énooooorme sapin et une tonnes de cadeaux, une mise en scène autour du Père Noël pour les filles, à un réveillon mon beau-père à même chanté Une chanson Douce à la guitare pour ma petite nièce qui n’était encore qu’un bébé. Bref. Je sais que quand j’y vais j’ai envie de mourir. Mais je mourrais en ayant bien mangé, c’est déjà ça.

Ma cousine qui 2 ans de moins que moi, pas d’appart, ne vivait même pas avec son mec (ouais je sais, je juge, mais j’suis infertile j’ai le droit. Je passe pas devant aux caisses moi) : BIM un enfant qui va avoir dans les 2 ans.

Son frère, donc mon cousin (vous suivez ?), c’était lui la fameuse annonce d’hier soir : BIM un bébé avec en prime la photo de l’écho partout sur Facebook. J’ai masqué ce connard.

  • Les ami(e)s

Le Mec a un couple d’amis, que j’aime bien aussi, qui vit dans le sud. Tout ce contexte pour dire que j’ai été épargnée : pas besoin de la voir. Bref : BIM annonce de la grossesse dans toutes une mailing-list de potes (avec photo de l’écho bien sûr) donc quand tu crois avoir oublié y en a toujours un qui re-re-re-répond. Et vas-y l’annonce de l’accouchement. Et vas-y le faire part de naissance avec le « on espère bientôt pour votre miracle ». C’est gentil. Mais j’ai pas envie là tout de suite.

Une de mes meilleures amies est une PMette aussi. Elle a réussi à être enceinte  pour sa dernière IAC. J’ai tout de suite grillé qu’elle était enceinte et évidemment je suis très très heureuse pour elle. Mais quand même, je l’aurai pensé plus délicate : BIM elle me montre la vidéo (non mais la VIDEO) de l’annonce de grossesse à sa famille pour Noël (pour rappel, j’ai passé Noël en PLS après la foirade de l’IAC#2 et j’avais bien sur imaginé moi aussi annoncer ma grossesse pour Noël à ma famille). Ensuite elle arrooooooose Facebook de sa grossesse, genre TOUT absolument TOUT est ramené à ça. Et le pompom : son mec et elle demandent au Mec d’être le parrain de leur fille en imprimant une photo de l’écho (sans déconner, arrêtez avec vos écho c’est privé le dedans de vous) et un petit mot écrit à la 1ère personne. Voilà, j’ai fait une bonne grosse crise d’angoisse après ça (pile au moment où j’ai pas mes règles après 3 mois d’attente pour lancer le protocole FIV). Je les aime fort ces amis là mais putain les CONNARDS !!

  • Le boulot

Alors là je crois que j’ai décroché la queue du Mickey. Depuis que j’ai arrêté la pilule : 7. S.E.P.T collègues proches. Genre proches géographiquement dans l’open space et proches dans nos affinités. Genre la meuf qui est assise A COTE de moi. Avec tout le monde qui vient lui caresser le ventre et moi qui me barre dans le couloir, comme ça, en plein boulot le temps que ça passe. Je vous laisse imaginer mes pauses dej’…

Bref, la PMA est putain de partout. Je hais mon travail, j’y rumine sans cesse mes problèmes et je dois zigzaguer entre les conversations pour pas avoir envie de m’éventrer avec une paire de ciseaux (à bout rond). Quand ma pote enceinte m’appelle je dois toujours réfléchir à si je trouve un mytho pour m’épargner au moins cette fois là ou si je prends sur moi. Le pire c’est que je n’arrive pas à dire quand je suis blessée, je souris, je dis « oui oui, ah ouais chiant les nausées » et j’attends que ça passe. Parce que ça attendre je sais faire.

Bref, je ne vous veux aucun mal et whaou, je suis contente pour vous (parfois j’men branle aussi). Mais épargnez-nous votre bonheur suintant et les photos de l’intérieur de votre corps !!!

Je dis ça mais bon, j’ai déjà prévu un plan de com en 6 étapes pour arroser le plus de monde possible le jour où….

2 réflexions sur “L’enfer, les autres, tout ça…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s