La vie, la tranche de merde ect… 

Oui j’ai fait plus joli comme titre mais je ne suis pas comme Baudelaire, je n’ai pas le spleen en envolée lyrique. 

J’aurai pu passer le mois d’août tranquillement en attendant mes vacances et en sachant que le transfert ne se fera pas avant Octobre. Oui mais voilà, on est bientôt à J43 et aucune règles à l’horizon. Même pas un petit PMS juste de minuscules traces de sang de temps en temps. J’imagine du coup prendre la route la semaine prochaine PILE au moment où mon corps aura décidé de déclencher les hostilités. Ou peut-être ce soir alors que 5h plus tôt j’ai écrit au Doc D. pour avoir son avis et comme ça je pourrais me ridiculiser en écrivant « oui bonjour en fait non ça va, merci pour tout et bon golf bisous ». Je n’arrive pas à comprendre comment il a pu voir un follicule quasi mature a J6 (ce qui est tôt en plus) et en être là à J43. 

J’aurais pu profiter des jours beaucoup plus cool au boulot pendant l’été. C’était sans compter ma collègue qui est revenu il y a 3 semaines de congés mat’ et qui annonce aujourd’hui être de nouveau enceinte de 3 mois. « On a voulu faire ça vite ». Un peu de vinaigre sur votre plaie ouverte ?

J’aurais pu profiter de ma meilleure amie quand on a bu un verre hier avant de m’annoncer qu’elle se lance dans les essais. Je suis émerveillée par ses projections à court terme, « si je suis enceinte en Octobre » quand de mon côté je tente juste d’anticiper le prochain protocole en vue d’une intervention, la finalité est beaucoup trop loin pour moi. Je me suis vu l’espace d’un instant devenir la dernière. Toutes mes amies ont déjà une amie jeune maman. Moi je suis celle devant qui il faut faire attention.

 Je suis une putain d’île. 

Et je reprendrais bien un peu de tartine. 

Tu veux savoir si tu pourras changer de boulot ? Tapes DÉMISSION au 81212

J’en ai beaucoup parlé, en ce moment je passe pas mal d’entretiens pour changer de boulot. Le sacrifice a assez duré et je n’ai plus la patience de me mettre entre parenthèse, du moins professionnellement. 

Oui mais voilà, la bonne volonté ne guéri pas l’endometriose ! Si j’arrive à partir de mon job et que je veux continuer la PMA, j’aurais encore à subir cette connasse de maladie avec ce que ça implique : fatigue chronique, douleurs chroniques et bien entendu les règles qui te defoncent et t’empêche de mener à bien toute activité. Et puis il y a la PMA et les rdv médicaux et tout le barda que vous ne connaissez que trop bien. 

Alors voilà, je sais que certaines d’entre vous ont sauté le pas du changement de boulot en PMA : donnez-moi vos secrets !! Et même pour celles qui ne l’ont pas fait, quel est votre avis sur la question ? Je sais que si je ne dis rien je vais stresser à mort du 1er arrêt maladie que je devrais fatalement poser. Et je ne veux pas que les gens se posent des questions sur moi ou mon implication (au moins 3 jours par mois, oui ça soulève des questions même chez les bien intentionnés). Un collègue avec lequel j’en ai parlé m’a conseillé la franchise, c’est à dire attendre d’être en short list sur un poste et amener le sujet en mode « je vous dévoile la chose en toute transparence pour partir sur des bases saines ». Ma stratégie est donc d’attendre d’être bien avancé dans les recrutements (demain soir j’ai mon 4eme RDV pour une boite donc on s’approche de l’instant fatidique), type aux négociations chiffrées puis d’aborder la question en disant simplement que j’ai un élément à prendre en considération : une maladie qui m’empêche parfois de me déplacer. Je pense aussi leur dire que je peux toutefois supplér à mes taches en bossant à distance dans ces moments là.

Qu’en pensez-vous ? Je redoute ce moment mais il me semble inévitable et je ne peux plus rester dans mon boulot actuel juste en attendant qu’il se passe quelque chose.

Épanouie avec ou sans enfant – Isabelle Tilmant

épanouie avec ou sans enfant

 

Recommandé par BAMP, j’ai commandé ce livre dans l’idée d’y trouver un peu de réconfort. Je ne sais pas si finalement c’est réellement ce que j’en ai retenu, mais il m’a offert de très bonnes pistes de réflexions. J’ai fini la lecture en Juin et il m’a fallu un peu de temps pour organiser mes idées et poser par écrit ce qui se bouscule un peu dans ma tête. Je vais donc tenter d’être le moins brouillon possible, sachant que je suis encore en pleine introspection sur ces questions.  Lire la suite

Leur combat pour devenir parents – Épisodes 4 à 6

good job

Suite et fin de cette série de reportages. Je dois avouer que ces 3 épisodes étaient beaucoup plus intéressants et complets que les premiers. Même si le tout reste superficiel, et c’est normal au vu de la ligné édito de la chaîne et du format de l’émission, les non-initiés à la PMA ont au moins pu apprendre 2-3 trucs. Je vais donc commencer par me débarrasser de ce qui ne m’a pas plu : Lire la suite