Journal de bord de mon pétage de plombs

La suite de mes tribulations en DPO…

PDS J-6 :

Je me sens plutôt bien, j’écoute même du David Charvet dans un élan de nostalgie. Surtout parce qu’une de mes passions dans la vie c’est les chansons nazes de mon adolescence. L’humour est donc à la légèreté. Ma copine (vous savez celle qui a eu un bébé et qui ne m’a rien épargnée depuis sa grossesse) m’a envoyé un texto et je ne sais pas pourquoi mais j’ai mis la journée à répondre « ça va et toi? ». En fait je sais très bien que ce texto va déboucher sur la question « on se voit quand ? » et le fait est que je n’en ai aucune envie pour le moment. Fatalement la question arrive et lui répond que cela dépendra des résultats, sous entendu il y a des chances que passer ma soirée avec un bébé soit la dernière chose dont j’ai envie. Ça ne l’empêche pas de me proposer une date, que j’annulerais sans doute.

PDS J-5:

Super journée surprise avec ma tante, nous sommes allés voir La dame blanche que je vous recommande si vous avez l’occasion. C’est drôle, la mise en scène est top, vraiment un super moment ! En revanche le thème vous aura mis sur la voie : ça fait peur ! Il y avait des comédiens dans des costumes terrifiants qui déambulaient parmi les spectateurs en faisant des cris et bruits horribles. J’ai pensé à Pingu qui s’est pris une bonne dose de stress. Heureusement une amie m’a rassurée en me disant que ce n’est pas ça qui l’empêcherait de s’accrocher si c’est ce qui doit se passer. D’ailleurs il faudra vraiment que je vous parle de cette amie.

PDS J-4 :

RAS. Dimanche à la cool. La reprise du boulot me trotte dans la tête. J’essaye de visualiser Pingu dans sa bulle. Je me trouve idiote d’y croire, j’ai l’impression de le trahir en y croyant plus.

PDS J-3 :

Retour au boulot, les choses se compliquent. Les transports en commun et les gens me fatiguent. Je commence à avoir le moral en dessous de 0. Je savais que j’étais mieux chez moi ! Vers 15h tout bascule un peu. D’abord un picotement puis une vague de douleur me saisi toute la zone pelvienne, irradie dans la jambe et me lance dans les reins. Ça dure peut-être 15min et me donne une énorme envie de vomir. Je suis en réunion à ce moment là, je me sens blêmir et je mords dans un stylo pour rester stoïque. Et puis la douleur passe, exactement comme elle venue. Je tombe bien entendu dans le piège des sirènes de Google et bien entendu je n’y trouve rien. Depuis j’ai quelques tiraillement dans les ovaires et une sensation de début de règle. Je ne sais plus si tout est dans ma tête ou dans mon utérus. 17h, coup de grâce. On m’append la 2ème grossesse d’une collègue. Ça monte, ça monte…. je m’isole aux toilettes pour faire sortir tout ça. Cette rage de me voir dans cet exact état il y a déjà 3 ans à l’annonce de sa 1ère grossesse qu’une collègue avait déjà dû me dire à l’extérieur du boulot pour que je puisse pleurer tranquillement. La rage d’entendre qu’elle fait cet enfant « parce que c’est le moment, que ça l’arrange avec le boulot ». Pour moi c’est le moment de l’attente, encore. Le moment de résister au test de grossesse qui dort dans mon placard et qui ne m’apportera aucune sérénité. Le moment de péter un plomb comme le veut la période des DPO.

NDLR : cet article a été écrit hier, vers 20h40 (je suis rentrée du boulot à 20h). Il s’est effacé au moment de mettre la photo. Dans un excès de rage je suis allée me coucher à 21h. Je l’ai réécrit ce matin plus calme certes, mais avec la nette impression de disjoncter !

38 réflexions sur “Journal de bord de mon pétage de plombs

  1. Courage. Plus que quelques jours à tenir (je sais ce sont les plus longs). 🤞🏻🤞🏻🤞🏻🤞🏻🍀🍀🍀🍀 que ces annonces de femmes enceintes font mal on le sait toutes trop bien. Allez je t’envoie plein de bonnes ondes 🤞🏻

    J'aime

  2. David devrait pourtant t’apaiser… *Should i leave…. or should i staaaay….*
    Je crois qu’on a toutes les 2 des gouts musicaux… Discutables… Mais communs!
    *I’m looking uuuup and everytiiiime i’m blinded by the suuuuun… can you teach me how to looooove…*

    Plus sérieusement : vivement que la fin de semaine arrive, certaines journées sont en effet plus difficiles que d’autres dans tes DPO, il est temps que tu en vois le bout (et le bon!)

    Aimé par 1 personne

  3. Oh Daviiiiiiiiid! Je pense que tu peux l’écouter en boucle s’il t’aide à tenir pour ces dernières heures d’attente. Si tu as besoin de varier, je recommande un combo avec Christophe Rippert, effet guimauve garanti là aussi. Allez courage !

    J'aime

  4. Je suis comme toi. Je suis dans la phase je n y crois plus du tout. J ai fais le malheur d acheter un TG hier soir en sortant du boulot. G eu ce même genre de douleur depuis samedi. Sa bien sa repart. Ça m a déstabilisée. Je suis a j-2 de la PDS et je veux que ça s arrête….😭😭😭.
    Ce week end je positivais mais la les seins lour et le mal au bas du dos me disent rien de positif. (Je sais un test a 11dpo Ya que sur les forums que ça marche et surtout le soir hein!) mais pourquoi g craquée. 😣

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s