La différence invisible – Mademoiselle Caroline & Julie Dachez

differenceInvisible

J’avais prévu de vous parler d’un autre coup de cœur et puis hier j’ai dévoré cette BD. Et comme une urgence, il a fallu que j’en parle tout de suite. Parce qu’en réalité il y a vraiment urgence. Urgence pour la France de rattraper ses 40 ans de retard dans le diagnostique, la prise en charge, l’insertion en milieu scolaire et professionnel de l’autisme. 

Julie Dachez a été diagnostiquée avec le syndrome de l’autisme Asperger est a voulu partager son quotidien, ses recherches sur le sujet, relayer des témoignages à travers son blog. Sa rencontre avec l’illustratrice Mademoiselle Caroline donnera vie à La différence invisible, BD qui croque des scènes de vie de Marguerite une jeune femme mal à l’aise dans ses relations aux autres (même si on comprend bien que Marguerite est en fait Julie Dachez).

J’ai choisi cette BD vraiment au hasard dans ma petite bibliothèque bien qu’en la feuilletant un peu je vois bien que ça va parler de difficultés sociales et d’une souffrance que le personnage principale vit en silence. C’est donc sans rien savoir que je me suis plongée dans le quotidien de Marguerite qui subit littéralement le bruit comme une agression, qui n’arrive pas à suivre une conversation sans être épuisée, qui n’arrive pas à mettre des mots sur l’angoisse vécue en société alors que pour d’autres les soirées sont des moments de détente et de partage. A force de recherches et de patience, Marguerite arrivera à enfin définir ce qui la différencie des autres : le syndrome de l’autisme Asperger. Enfin des mots sont posés sur sa singularité. Enfin elle a le droit d’être elle-même.

a361c_img038-1024x441-1.jpg

Là où cette BD est à la limite de l’utilité publique c’est que j’ai pu me reconnaître dans certaines phrases relous des amis de Marguerite. Car je ne suis pas informée ni renseignée sur ce syndrome, car j’ai aussi des idées reçus à ce sujet, des comparaisons à l’emporte-pièce. Un peu comme ce qu’on vit en PMA quand les gens sans méchancetés nous posent des questions qui nous paraissent être des monstruosité de bêtise ou d’ignorance.  Quelle claque alors de se sentir si démunie de réflexions construites face à quelqu’un qui pourrait nous parler de ce syndrome. Et comme ça fait du bien d’avoir entre les mains un premier élément de compréhension, sans jugement, juste pour informer et partager.

La BD est complétée en fin d’ouvrage par un dossier très ludique sur la découverte et la vie avec le syndrome Asperger, encore une occasion de réaliser à quel point la France est en dessous de tout concernant l’autisme en général et la prise en charge de ses multiples facettes. Je ne saurais que trop vous recommander cette BD qui ouvre vraiment l’esprit et qui permet de nous sortir des préjugés tout en douceur, avec même le sourire.

3 réflexions sur “La différence invisible – Mademoiselle Caroline & Julie Dachez

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s