Bilan du 1er trimestre

food

En voilà une sacrée étape de passée. 16sa, 14sg (c’est toujours pas hyper clair pour moi ce mode de calcul). Un trimestre. Je souffle et l’impatience grandit. C’est qu’on commence à y a croire à la promesse d’un petit bout dans les bras ! J’aborde ce deuxième trimestre un peu plus sûre de moi, Johnny me fait déjà grandir. Alors que s’est-il passé pendant ces 3 mois ?

  • En bonne control freak j’ai dévalisé une Fnac, ratissé les bibliothèques de mes amies déjà mères, fouiller dans les archives de la bibliothèque municipale, écumé l’internet mondial et rallongé ma wish-list de livres à lire avant Septembre. Je prends TOUTES les informations, les compare, les hiérarchise et j’essaye de les apprendre par coeur. Car oui c’est bien connu, la maternité et un cours d’histoire géo c’est kiffe-kiffe en terme de préparation. J’ai poussé le vice jusqu’à des bouquins types fiches pratiques illustrées avec des photos. C’est un brin ridicule mais je n’arrive pas à m’arrêter. Ma façon à moi de préparer le nid sans doute !

 

  • Je me suis aussi beaucoup posé de questions sur le parent que je souhaite être, sur le foyer que je souhaite offrir à notre enfant. En commençant à me renseigner pour avoir des outils, je suis tombée sur une maaaaaasse de blogs autour de la parentalité bienveillante. J’en suis restée assez étourdie. Déjà parce que si dans le fond je suis évidemment plutôt pour les idées qui y sont véhiculées, tu sens quand même le bon merchandising derrière tout ça. Etre un parent dit « cool », proposer un autre style éducatif serait-il à la mode ? Et puis je ne vois personne dire « ah non, moi ça ne m’intéresse pas je préfère être dans la malveillance. » Etrange. Il n’y a pas de parents parfaits mais sur beaucoup de sites, pas tous évidemment, on montre quand même du doigt ce que font « les autres ». C’est assez culpabilisant et déstabilisant de voir des conseils ou plutôt des repères tournés en véritables dogmes. Alors qu’on est tous d’accord qu’on veut tous la même chose : le bien-être de nos enfants. Il m’a donc fallu pas mal de lecture au 1er degré pour prendre du recul et en tirer ma propre substantifique moelle (c’est cadeau, j’ai un bac L, je l’utilise que très peu) du parent que j’espère devenir.

 

  • Après 4 ans de « c’est pour quand ? » j’entre dans la fabuleux « et tu vas allaiter ? », « ah bon mais t’as pas peur que…. », « oui enfin tu dis ça maintenant et tu verras après » ect… Ah les bonnes injonctions d’autrui, jamais demandées mais toujours servies sur un plateau !! Au début je prenais tout ça très mal, je n’avais déjà pas confiance en mon propre corps pour mener cette grossesse à bien, on va peut-être me lâcher la nouille sur ce que mon cerveau essaye de mettre en place non ? Donc je ripostais. Me braquais. Doutais énormément de moi. Bah oui, un corps qui un besoin d’un staff pour enfanter doit pas être au courant qu’à un moment donné il faudra produire la matière première en terme de nourriture. Avec beaucoup de discussions, de moments de solitude aussi, de la solitude recherchée pour se recentrer, je commence petit à petit à me dire que je suis capable. Que je dois me faire confiance. Et qu’il faudra bien faire confiance à ce bébé. Et puis j’ai suffisamment attendu pour avoir le droit de me planter sans que Les Autres (ces relou) me disent « tu vois, je te l’avais dis. Faut écouter ceux qui y sont passés avant toi ». Merci mais non merci.

Mais surtout, surtout… Il y a LA BOUFFE. Gros point de crispation de ce premier trimestre et qui continue en belle obsession : la nourriture. Manger, tout le temps. C’est quand même une chance que rien ne soit interdit dans les spaghettis carbonara !! Ce qui est plus dommage c’est que mes envies se portent sur les fruits d’une autre saison : je tuerais pour un melon, vendrais mon âme au diable pour une pastèque. J’espère vraiment ne pas chouiner pour une raclette en plein mois de Juillet.

27 réflexions sur “Bilan du 1er trimestre

  1. Je me pose a peu près les mêmes questions que toi en ce moment, sur les sujet de la parentalité positive et de l’allaitement …
    Pour moi, la parentalité positive était vraiment quelque chose qui m’attirait depuis quelques années, mais c’est clairement devenue une mode, une doctrine, une façon un peu bobo de voir l’éducation, dicter par des personnes qui te regardent de haut en te donnant des leçons parce que oh mon dieu voyons si tu n’as rien de montessori chez toi tu es un mauvais parent …
    Et l’allaitement est vraiment quelque chose qui me tient à coeur, je cherche le moindre petit conseil, la moindre petite info qui pourrait m’aider (comme j’ai une thyroïdite de Hashimoto ça risque d’être compliqué, mais j’y tiens quand même), c’est pour moi le plus beau geste maternel mais effectivement chacun a sa vision des choses et tout le monde y va de sa remarque : « c’est chiant » « ça fait mal » « c’est épuisant » « tu vas perdre tes seins » « moi j’ai laissé tomber car j’y arrivais pas et ça me soulait je voulais être tranquille » …
    Bref, les donneurs de leçons sur la PMA c’était une chose, les donneurs de leçon sur la façon de vivre la grossesse et d’élever son gosse c’est encore pire je crois. J’ai envie de dire f*ck environ 10 fois par jour ahah

    Sinon moi c’est cliché mais les fraaaaaaises mon dieu, et les cornichons. Les deux en même temps, même.
    😘

    Aimé par 1 personne

    • Tiens, moi aussi j’ai eu ma phase cornichons. Bon là je suis passée au chocolat mais pas sûre que ca ça ait un lien avec la grossesse, chez moi c’est toute l’annee cette envie là.
      Pour l’allaitement si je peux y aller de mon conseil (en dehos de ne pas écouter les conseils des autres ahah) c’est de trouver une bonne conseillère en allaitement, à la mat c’est pas toujours le cas, malheureusement. Mais chez les SF libérales ou auprès des associations comme la leche league (mais il en existe d’autres), on trouve des personnes mieux formées et plus à l’ecoute. Ne pas hésiter à les contacter avant pour des conseils mais surtout pour savoir vers qui se tourner le moment venu.

      Aimé par 1 personne

      • Oui tu as raison, j’ai hâte d’avoir mon 1er RDV avec la SF pour en parler avec elle et savoir qu’elle sera là pour m’aider si besoin après.
        J’ai eu du mal à trouver des articles un peu « ouverts » sur la leche league ou alors j’étais dans un mauvais état d’esprit. J’y suis retournée la semaine dernière et j’ai trouvé des outils et des infos, ça devait être une question d’ouverture d’esprit sur le sujet et ce que j’y cherchais.

        J'aime

      • Pour la leche league, je crois ue ca depend beaucoup des antennes. Je sais qu’ici, ils sont tres ouverts et pas du tout dans le jugement si on ne souhaite pas allaiter, mais c’est vrai qu’ils ont une image un peu radicale.

        J'aime

    • ahaha les fraises !!!! En fait je ne sais pas si tu es d’accord mais j’ai l’impression qu’on recherche DU FRAIS !!! Et pleins de ptits trucs qui se picorent !
      Je lis un bouquin assez inspirant en ce moment, « au coeur des émotions de l’enfant » d’Isabelle Fillozat. Je pense en parler dans un article à part tellement elle m’ouvre les yeux sur pas mal de choses, je te le conseille vivement. Il aide bien à faire le tri je trouve.

      J'aime

      • Oui c’est tout à fait ça, perso j’ai très soif et j’ai l’impression d’avoir la bouche ultra sèche du matin au soir donc en plus de boire un max, je cherche la nourriture fraîche et « juteuse », genre le concombre, la compote, et donc les fraises et les cornichons … (omg rien que d’en parler j’en rêve …)
        Je note la référence, et ton article m’intéresserait effectivement ! Je viens de me commander « Le manuel très illustré de l’allaitement », il m’a vivement été conseillé pour « tout » comprendre et éviter les erreurs d’aiguillage des personnes (professionnelles, ou non !) qui donnent des conseils sans savoir de quoi on parle…

        J'aime

      • J’ai également entendu parler de ce livre, j’ai beaucoup hésité à me le prendre. Tu pourras me dire ce que tu en as pensé ?
        J’ai ultra soif aussi mais avant 18h rien ne passe, tout m’écœure : eau, soda, jus…. je me force mais c’est relou, j’ai soif !!!
        Le Mec m’a trouvé un melon hier au marché (genre le marché noir du fruit hors saison), je le regarde avec amour en pensant à ce soir !

        J'aime

      • Oui bien sûr, j’en ferai éventuellement un article aussi, du coup !
        Gloups, tu as encore des nausées ? Les miennes sont parties progressivement et ont maintenant été remplacées par une faim intersidérale toutes les deux heures .. j’avais perdu 3kg a cause des nausées, j’en ai déjà repris 2 en une semaine … 😨
        Chanceuuuuuse !! Mais dis moi, il vient d’où ton melon pour être deja mûr ?! 😂

        J'aime

      • Ah oui avec plaisir 🙂

        J’ai pas vraiment des nausées mais un goût de fer dans la bouche quasi permanent. Du coup ça m’écoeure. Mais c’est rien comparé au 1er trimestre c’est clair.

        Idem -3kg ici et je suis revenue à mon poids de base la semaine dernière. Là je sais que j’aborde la partie « remplumage » mais comme toi, j’ai faim non stop. Je me retiens bcp de manger mais c’est une obsession. Donc tant qu’il n’y a pas de diabète gestationnel je craque de temps en temps (en ce moment même je grignote mon muesli maison en attendant le goûter !!!). On a déjà tellement d’interdit alimentaire donc bon, se frustrer par dessus c’est juste pas possible !

        J'aime

    • Oui ce sont de nouvelles questions mais il y a pas mal de choses de la PMA qui se résorbent. C’est surtout ça aussi que je voulais mettre en avant : la PMA nous donne (trop) de temps pour réfléchir mais il peut aussi y avoir des réponses 🙂

      J'aime

  2. Comme je me reconnais, il y a pile 1 an! La bouffe… la bouffe… moi qui suis de nature à manger très peu, enceinte j’ai pratiquement doublé mes quantités! 19kg plus tard ma puce est née, mon appétit s’est envolé avec mon bidou et résultat: tous mes kilos se sont envolés ( voir plus ), mon ventre est redevenu plat comme avant. Des fois je me demande si j’ai vraiment été enceinte! Moralité: mange!! Mange ce qui te fait plaisir, fais toi du bien. Si tu le peux marche, nage… ça limite les dégâts! Mais ne te prive pas la nature est bien faite si tu as faim c’est que ton corps a besoin promis 😉

    Aimé par 1 personne

  3. Les gens… Qu’ils parlent les gens! Moi on m’a découragé pour la crèche, mais mm si je me doute qu’un bébé de fin août a peu de chances, je tente et mets toutes les chances de mon côté. Ça n’empêche pas d’envisager le reste. On me dit que c’est trop tôt pour les achats, mais quand une poussette trio streety quasi neuve me tombe du ciel à 100€, je prends, et je pense faire ça un peu chaque mois (juste je craque pas pr les fringues). Et on a déjà peint la chambre ce week-end parce que je voulais pouvoir être en état de participer. Les gens… Ben on les emm…! Faut se faire confiance et aller à notre rythme. On a déjà suffisamment à faire avec nos angoisses à nous (pour ma part c’est l’accouchement et la peur de l’episio ou la déchirure… Mm si j’accouche aux Bluets où ils ne systématisent pas, et comment accoucher dans un position à peu près physiologique tout en ayant une petite péridurale…).
    Bref on a déjà du boulot.
    Et sinon moi mes obsessions c’est salade de tomates avocat fêta et choucroute !

    Aimé par 1 personne

  4. Adèle dit :

    Tu es au taquet avec toutes ces lectures ! En tout cas, si tes envies de femme enceinte se portent sur les fruits, c’est juste nickel. Bon courage pour les avis sur l’allaitement. J’ai remarqué que jusqu’au 6 moisde l’enfant, pas une journée ne passe sans que qq1 te demande si tu allaites. Si tu n’allaites pas, pas une journée ne se passe sans que tu n’aies à expliquer pourquoi. Et que l’on t’expli Pourquoi tu aurais dû et comment tu aurais dû faire. Puis passés les 6 mois de l’enfant, si tu allaites encore, limite les gens trouvent ça dégoûtant. Ahhhhh, les gens, hein ? 😉 mais tu t’en fous, tu attends un bébé et tu vas être une super maman.

    Aimé par 1 personne

    • Merci beaucoup ☺️
      Je t’avoue que je m’enfile quantité de Ferrero Rocher également et pas mal de Mc do !
      C’est clair que je m’attends à justifier TOUS mes choix ! Le dernier en date c’est la couleur d’une partie de la chambre « mais ça tire sur le bleu et si c’est une fille ? » et bah elle s’en foutra royalement !!!!

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s