Immersion en terre zen

stretching downward dog GIF-downsized.gif

 

Mardi dernier j’avais une journée full Johnny. Mais c’était sans compter mes premiers déboires avec l’hôpital public : la sage-femme en arrêt maladie et mon rdv repoussé d’un mois. Alors c’est pas tant son arrêt maladie, c’est le fait qu’il faille attendre encore 1 mois pour l’entretien prénatal des 4 mois (qui du coup sera celui des 5 mois) et pour finaliser mon inscription. C’est bête hein mais bon, j’aimerais bien voir à quoi ressemble cet endroit si mystérieux !

Sinon la journée a suivi son cours avec les 2 autres rendez-vous programmés :

10h : la mairie pour une place en crèche. Avec l’impression de jouer ma vie. J’ai lu tout un tas de sites avant un peu effrayants sur le fait de devoir faire très bonne impression, se préparer comme pour un job (pire, penser à celui que tu vas perdre sans cette place…). C’est fou quand même, c’est aberrant de devoir autant sur-jouer alors que ça va de soi que la journée tu te fais pas un spa en attendant de récupérer ton gosse. Bref nous discutons des différentes options, je choisi en prio 1 la crèche familiale qui me semble un parfait compromis. D’autant plus qu’idéalement je voudrais laisser Johnny en Janvier, soit autour de ses 4 mois ( ce que je trouve déjà bien tôt m’enfin, pas le choix). La nana me dit ok, m’explique les dates des commissions (réponse en novembre, autant préparer le plan B dès maintenant) puis me regarde d’un air très sérieux : « Bon je vais être honnête, Janvier c’est pas l’idéal ». Ah ok, je demande ce qui serait  idéal du coup pour voir si je peux arranger la dame. « La rentrée c’est en Septembre » moi : « mais j’accouche en Septembre » elle : « Oui c’est pas idéal ». Okay. J’avais envie de faire un petit exercice de maths avec elle : dans ma commune et sur le nombre d’enfants souhaitant une place en crèche, quel est le ratio de ceux PILE en âge de rentrer en Septembre VS les 11 autres mois de l’année ??? Je suis plutôt littéraire mais a vue de pif ça parait peu. Donc bon, je me le note pour une éventuelle prochaine FIV, si je veux retourner bosser faut d’abord se caler au calendrier de la mairie. Fastoche après tout.

17h : premier rendez-vous avec une sage-femme libérale. Elle habite a deux pas de chez moi et j’avais entendu beaucoup de bien d’elle par ma copine justement elle-même sage-femme dans la maternité de mon choix. Nous échangeons les courtoisies et formalités de bases puis elle me demande ce que j’attends d’elle. Et là c’est sorti d’un coup : qu’on me sorte de la FIV. Qu’on envisage mon corps autrement que comme un laboratoire. Qu’elle m’aide à me réapproprier mon corps, qu’à juste titre elle a déclaré « du domaine public » depuis plus de 3 ans et qui, miraculeusement, continue à ne plus vraiment m’appartenir aujourd’hui. Je pense que le terme est fort et je le galvaude surement (et du coup je suis désolée par avance si ça en choque certain(e)s) mais j’ai parfois l’impression d’avoir un syndrome post-traumatique. Quand je cauchemarde d’avoir perdu le bébé, ce n’est pas la peine qui me réveille mais je me retrouve dans mon lit en sueurs en me voyant recommencer les protocoles et les ponctions. J’ai rangé ma salle de bain récemment et j’ai fait une crise de larmes en retrouvant les seringues restantes du Décapeptyl, Le Mec a du intervenir. Alors bien sur je suis extrêmement reconnaissante que tout ça m’est mené à  Johnny aujourd’hui, je ne peux cependant pas m’empêcher de refouler ce passé comme si ça ne m’était pas arrivé.

Nous avons donc discuté de ces ressentis et de ce qu’elle pouvait m’apporter comme accompagnement. Je commence donc le yoga prénatal la semaine prochaine, je pense que ça va être épique vu ma souplesse (j’arrive à lever les bras pour me laver les cheveux et basta). Puis dès le 06 Juillet je commencerai les cours de préparation à l’accouchement, une fois par semaine, avec des cours axés sur l’allaitement, la respiration/poussée puis de l’hypnose. Cette dernière activité me branche particulièrement, j’ai toujours voulu me la jouer Mesmer. Point important : ces séances seront en groupe avec LES AUTRES !! Celles que j’évite soigneusement depuis plusieurs mois, celles qui gloussent parce qu’elles ont moins peur car c’est « bb3 », celles qui nourrissent mon imaginaire et mes fantasmes.

Je suis en tout cas contente d’avoir fait la rencontre de cette femme, très à l’écoute et pas du tout dans le jugement de certains de mes choix. Typiquement elle n’a pas essayé de me convaincre que la péridurale pouvait nuire au bébé pendant l’accouchement alors que bon c’est un peu les retours que j’ai en ce moment quand j’en parle. Sauf que niveau douleur j’ai déjà donné et ça continue donc si POUR UNE FOIS on pouvait m’anesthésier la tronche je dis pas non ! Et puis qui sait, si ça se trouve je vais avoir une révélation dans mon « yoga pants » et je suis la prochaine star fit-girl d’instagram. Pourquoi tu ris au fond la bas, t’en sais rien ok ??!!! Bon ok j’aime trop le chocolat et j’m’en contre-fous de mes capitons mais pour l’instant ça reste notre secret.

8 réflexions sur “Immersion en terre zen

  1. C’est très con ce que je vais dire car je l’aurais pas entendu sur ma 1ère grossesse mais essaie de profiter malgré la pma et le stress du parcours. Tente ce qui te fait envie, même si c’est le chant prénatal. C’est pas évident de s’approprier une grossesse suite à la pma, mais ça vaut le coup d’essayer.
    Et oui tu vas grave kiffer le yoga pré natal ! Tu vas finir accro avec une jambe derrière l’oreille !

    Aimé par 1 personne

    • C’est pas con du tout au contraire ! Je pense que je veux tellement en profiter que je refoule plus que je n’avance. Mais c’est clair que j’ai envie de vivre tous les instants et d’essayer ce qu’on me propose. Même si je dois m’habituer au Namasté et jus de papaye (j’aime beaucoup les clichés !!) !

      J'aime

  2. ha, j’ai eu le même coup avec la crèche familiale municipale (j’accouchais fin octobre, reprenais début janvier, et ils me proposaient de « trouver une solution temporaire » en attendant la rentrée suivante en septembre), j’ai finalement opté pour une super nounou voisine. je me marre encore en pensant à la tête de mon compagnon lors de cet entretien….

    Aimé par 1 personne

    • Non mais j’te jure, on te dit ça avec une telle décontraction comme si tu venais t’inscrire pour passer le temps !
      On va se renseigner également pour les assistantes maternelles et puis on brûle un cierge, Le Mec a des places en crèches d’entreprise alors avec un peu (bcp bcp) de chance…. 🤞🏻

      J'aime

  3. Face à l’employé municipale, j’aurais juste eu envie de lui parler de la PMA pour lui faire comprendre à quel point cette remarque peut-être déplacée….

    Il faut du temps pour soigner les blessures, même celles qui sont derrière nous. Un pas après l’autre, le temps et Johnny aideront surement à apaiser tout ça ❤

    Ce qui a l'air génial aussi pour profiter de sa grossesse et réaliser , c'est l'haptonomie. Je ne sais pas si tu en a déjà entendu parlé. J'avais entendu qu'en post-PMA c'était vraiment pas mal, aussi pour impliquer le père encore plus dans la grossesse.

    Aimé par 1 personne

    • Oui j’en ai beaucoup entendu parlé, aujourd’hui même par l’ostéo d’ailleurs car Johnny est complètement à droite ce qui entraine des ptits trucs comme des veines écrasées qui font des crampes !
      Y a pas mal de vidéos sur ces techniques de massage j’en essaye le soir ça détend (et endors !).

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s